Quand vient le soir

Un petit moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire ici. Des mots futiles, des mots doux… le temps passe si vite et ne se multiplie pas. Nous voilà le 1er décembre et pour certains, les flocons tombent déjà…

Quand vient le soir, je ne souhaite que vider ma tête d’un quotidien trop bien rempli. Boulot, dodo. Le rythme effréné de cette fin d’année absorbe toute mon énergie, accapare mon temps et mes pensées…

Mais cette fin d’année marque aussi l’avancée des beaux projets à venir, des changements qui vont pas tarder à prendre place. L’excitation de démarrer une nouvelle vie, une autre vie, tant désirée.

L’envie parfois d’aller plus vite que la musique, quand le temps ne s’écoule pas assez rapidement. Mais je chérie ces moments d’euphorie, ces moments d’impatience. Car la satisfaction de l’attente et l’accomplissement de ces projets n’en seront que plus forts.

4 petits mois… pour un nouveau départ, pour une vie à deux, pour réaliser des projets, des envies, des folies. Alors quand vient le soir, je savoure ces instants, où la lutte ne rend l’avenir que plus précieux.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s