L’appel du large…

… ou cette envie de tout plaquer.

Quel est ce maux de ce siècle qui nous plonge dans cette angoisse du quotidien et l’envie irrésistible de tout quitter pour voyager ? Je répondrais à ça par l’envie de vivre. L’envie de se sentir vivant, de sortir de cette zone de confort et de formatage.

Toi, jeune diplômée, le CDI tu cherchera, la sécurité et l’argent tu auras…

Mais moi je n’en veux pas de ton argent, de ta pseudo sécurité, de ton quotidien, de ta routine. Métro, boulot, dodo ? Jamais. Cette vie derrière cet écran, ou assise sur cette même chaise, ou à faire exactement le même trajet matin et soir… quelle angoisse !

Ce que je veux c’est cette liberté enivrante, cette ivresse de vivre, cette folie douce, ce renouveau permanent. Je veux découvrir ces paysages que je vois dans mes rêves, rencontrez ces hommes et ces femmes. Je veux vivre.

Je me répète ?! Mais c’est pourtant vrai ! Je ne suis pas un oiseau qui peut être mis en cage, à attendre chaque jour le tour du cadran jusqu’à la délivrance. Je veux vivre une vie où chaque jour j’apprends, me surprend, me surpasse.

Que chaque jour soit un nouveau challenge, que je me relève de mes échecs et savoure mes réussites. Je ne peut être conditionnée, je ne rentrerai jamais dans aucune case. Je suis libre.

Je ne suis pas à ton image et peut-être me trouveras-tu toujours instable ou insatisfaite mais n’est-ce pas ça la vie ? Croquer dans tous les fruits pour en connaître leur saveur ? Oser, se repenser, innover.

Alors aujourd’hui j’ose. J’ose vivre, j’ose faire des projets, j’ose avoir l’envie de réaliser mes rêves. Dans 6 mois ma vie va basculer, tout va changer. Dans 6 mois je vais m’offrir cette liberté.

En attendant, je suis comme toi. Je ronge mon frein à attendre chaque jour que le prochain arrive et me rapproche de l’échéance. Le 30 mars 2018, je quitterai cet emploi. Cet emploi qui ne me convient pas, qui ne me correspond pas.

J’ai rencontré des personnes exceptionnelles, j’ai appris beaucoup sur moi, la vie, le monde professionnel. Mais j’ose aujourd’hui dire que je me suis trompée, que ce métier n’est pas le mien, n’est pas pour moi.

Jeune diplômée et déjà en reconversion ? Et alors ?! Baisser la tête quelques années de plus à attendre que ce soit socialement convenable d’oser se réinventer ? Sans façon pour moi. Je n’ai qu’une vie, personne ne m’offrira de seconde chance.

J’ai des milliers d’idées et de projets à la minute. Je veux parcourir l’Europe, le monde. Je veux créer, je veux réaliser ces projets à moi et pour moi. Je veux oser et j’oserai quoi qu’il arrive, quoi qu’il en coûte.Le temps défile, il ne vous attendra pas.

Prenez votre sac et votre plus jolie paire de baskets et partez conquérir VOTRE monde. N’écoutez pas ces bien-pensants, écoutez-vous. En Écosse, au bout de votre rue ou au fin fond de vos pensées, LE voyage vous appartient.

Je suis de cette génération qui a ce luxe d’oser être soi, d’oser tout court.

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Jo' dit :

    Texte poignant et tout de vérité !
    Je suis exactement dans la même réflexion. Ne pas vouloir être conditionné par les « biens pensants » !
    On the road pour ma part, en van, c’est ma liberté !! 🙂
    Au plaisir de te voir, au détour d’une rue, où à l’autre bout du monde, qui sais ! 😉

    J'aime

  2. flotografille dit :

    Wahouuuuu !!! Ça me parle beaucoup..Pas forcément pour parcourir le monde, mais pour tous ces projets pro, pour fuir ce metro/boulot/dodo 😊😉 Tu as cette sagesse qui manque à beaucoup..

    J'aime

  3. Marie Youinou dit :

    Superbe article, plein de vie. C’est vrai qu’on a facilement tendance à ce laisser porter par cette routine qui ne nous convient pas, et on manque de courage pour dire STOP à cette vie de fou, car elle est bien pratique, ou peut-être par peur de l’inconnu. Peu de gens choisissent de se réinventer par peur de l’opinion des autres, et du « qu’en dira-t-on », ou par peur de l’échec. Je suis exactement dans la même démarche que toi, à me dresser contre les préceptes tout fabriqués par une société conformiste, là où les parcours de vie originaux, qui sortent de la norme sont mal perçus. Quel bien fou de voire qu’on est pas seuls dans cette optique de vie, et à se battre pour notre liberté individuelle !

    J'aime

    1. indianaad dit :

      Merci beaucoup pour ton message je t’approuve à 2000% ! Il faut oser s’affirmer et c’est pas toujours simple aujourd’hui. Conditionnés à une norme et avoir parfois le sentiment d’être en marge… faut l’assumer et être bien entouré ! Au plaisir de discuter avec toi dès que tu le souhaites 😚

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s